Monthly Archives: août 2010

S’installer à Berlin: démarches administratives

Vous voulez vous installer à Berlin le temps d’un stage, pour y travailler ou simplement faire une longue pause? Il faut vous enregistrer.

Comment ça se passe?

1. Vous commencez par régler votre situation du côté français, pardi
2. Vous allez vous enregistrer au Bürgeramt (bureau des citoyens, équivalent de la mairie) du quartier où vous vous installez
3. Vous y déclinez votre identité, votre religion (attention: les religions sont soumises à un impôt en Allemagne, ne déclarez que si vous êtes convaincus!), donnez une copie de votre contrat de location
4. On vous remet une copie de « l’Anmeldungbestätigung » (certificat d’enregistrement) qui vous servira pour tout: ouverture d’un compte en banque, recherche d’un emploi, justificatif pour différents services…
5. Vous recevez quelques semaines plus tard une « Lohnsteuerkarte » (carte d’imposition) qui permet à votre entreprise de pouvoir vous rémunérer. Intéressant ;)
6. Une fois ces choses faites, vous pouvez également allez vous enregistrer à l’ambassade de France. Cela n’est pas obligatoire, mais ça peut être intéressant aussi.

Et hop! le tour est joué!

Posted in Lieux et astuces. Tagged with , .

Histoires de fleurs

Je cherche de temps à autre à lire des livres sur la culture franco-allemande. ça tombe bien, on m’a offert à Noel dernier ce livre qui traite de façon rigolote plusieurs aspects de la vie quotidienne. Je trouve parfois que les choses sont assez tirées par les cheveux, mais en général ça tombe juste.

Dernier exemple en date, cette remarque sur la culture des bouquets chez les fleuristes:

En Allemagne, le fleuriste empaquette le bouquet, on pourrait même dire qu’il l’emmaillotte de façon hermétique, plus soucieux visiblement de le dissimuler ou de le protéger que d’en faire une oeuvre d’art.

C’est du véridique- attention, je ne parle ici que des bouquets composés par vos soins (quoique…). Eh oui: faites le test d’acheter les mêmes arrangements de fleurs à Paris et à Berlin, vous serez surpris. Pourquoi? Parce que les choses sont faites différemment au moment de l’emballage! Je ne me suis pas renseignée sur les prix dans le détail mais il me semble (ou bien est-ce un préjugé…?) que les prix francais sont assez proches de ceux d’ici, à ceci près que l’emballage est inclus. Un bel emballage je veux dire.

Ici le mot juste pour « emballage » est « Verpackung ». Littéralement, de l’empaquètement. Ca donne tout de suite le la: en France, on  emballe, on apprête, en Allemagne on empaquète pour le trajet- impossible d’admirer son bouquet pendant le trajet, il est caché de partout, dissimulé. Car le but ici est d’offrir des fleurs comme si elles venaient directement du champ où on peut les trouver.  Il faut donc les protéger et être naturel (ca, la question du naturel, j’y reviendrais plus tard…une grande obsession me semble-t-il). Apparemment, ce serait très impoli d’offrir des fleurs toujours dans leur emballage. Difficile à comprendre pour moi: un bouquet de fleurs n’est jamais aussi joli que quand on n’a pas encore touché au papier de soie et au ruban…

Voyez plutôt ce que ça donne après un achat, pas très sympa effectivement de l’offrir comme ça:

Je discutais de ca avec une amie d’origine polonaise. Elle me disait que ca la choquait elle aussi: en Pologne, on ne compte pas non plus l’apprêtement dans le prix. Achetez une rose en Pologne, on vous mettra un peu de verdure et un bel emballage. Ici, on a une rose. Point.

Bon ceci dit si vous vous entendez bien avec votre vendeur, les choses peuvent changer ;)

Posted in Parlons franco-allemand. Tagged with , , , .

Der kleine Nick

Aujourd’hui sort en Allemagne un film que j’ai attendu (et raté) en France: Le petit Nicolas. Qu’on appelle ici « Der kleine Nick« .

Je viens de voir que le Berliner Morgen Post d’aujourd’hui en avait fait une critique élogieuse…de quoi me relancer sur  l’idée d’aller le voir. Vous aurez donc sûrement un petit compte-rendu (« Bericht », comme ils disent ici) dans quelques jours.

De manière générale, il me semble qu’ici les films français sont très bien accueillis, voire même attendus. Bienvenue chez les chtis a été un vrai succès, je ne compte plus les Allemands qui m’en ont parlé spontanément (apparemment l’accent ch’ti aurait été doublé avec un accent spécifique en Allemand – belge? je ne sais plus: à vérifier…) et nous avons apparemment un vrai fan club. Surprenant non? Bon allez, on va pas s’en plaindre :)

En ce qui concerne le livre en soi, vous le trouverez ici sans difficulté. C’est même un très bon moyen d’apprendre la langue! Il y a un an et des poussières, je suis allée à Tübingen (on ne peut pas dire qu’il y ait grand chose là-bas, je me souviens surtout des…librairies…ummmm) et j’ai vu plusieurs petits livres de Reclam sur Der kleine Nick pour les Allemands désireux d’apprendre le français de façon ludique. Voyez plutôt, que demande le peuple!?

Posted in Bouquins et films, Culture, Parlons franco-allemand. Tagged with , , , .

Apprendre l’allemand sur place: le tandem

Vous arrivez sur place et vous voulez apprendre l’allemand ou l’améliorer? Vous allez vite voir que Berlin est:

1. Une ville où les Français pullulent (non mais franchement!! un scandale!! :))
2. Une ville où il est très possible de se débrouiller avec des rudiments d’anglais
3. Une ville où beaucoup, beaucoup d’Allemands s’intéressent au français, voire le parlent très bien. Je ne sais pas d’où vient cette tendance, mais c’est quelque chose que j’ai vu, revu, et encore revu.

Conclusion: soit vous laissez tomber l’allemand (chacun son truc après tout, on est en démocratie ici aussi), soit vous vous acharnez. Perso, je vote pour la deuxième option: j’adore la langue, sa précision, la façon dont chaque chose doit être sa place. Enfin bref ça n’engage que moi.

Comment faire?

Aller aux cours dispensés par différents organismes (la Volkshochschule pour ne donner qu’un exemple parmi la série: bon marché, pas trop contraignant. Je n’ai pas essayé moi-même mais on ne m’en a dit que du bien), potasser par vous-même (non recommandé, rien de plus déprimant, ça par contre c’est du vécu), ou alors mettre une annonce de tandem sur un site franco-allemand.

Résultat: vous rencontrez une ou des personnes sympas et intéressées par votre langue, vous faites la tournée des bars de Berlin au motif qu’il faut apprendre « la vie courante », vous ne payez rien du tout pour les cours. Et au final vous vous serez certainement fait un ami allemand en plus.

Attention: une annonce peut vous faire parvenir un total d’une bonne vingtaine de mails en deux mois…préparez-vous psychologiquement.

Alors vous vous y mettez quand?

Posted in Lieux et astuces. Tagged with , , , , , .

Parce qu’il faut un début à tout!

Pourquoi Berlin, pourquoi l’Allemagne? Difficile à expliquer: aimer un pays, c’est comme pour le reste: on ne se l’explique pas, on aime, point. Le problème, c’est qu’il y a toujours cette question qui revient sous une forme ou d’une autre: dès qu’on rencontre quelqu’un, hop, la question tombe: « pourquoi es-tu venue en Allemagne? ». Et à chaque fois, on a l’impression de passer à côté de l’essentiel dans sa réponse: je suis là parce que la ville m’a plu, je suis là parce que j’y ai des amis, je suis là parce que je voulais vivre et travailler à l’étranger…Aucune de ces réponses n’est valable à 100%, et ça me travaille intérieurement…d’où ce blog.

Ce blog, je le conçois comme une façon de trouver une réponse autant que comme un endroit où je partagerai avec vous mes découvertes et mon plaisir à vivre ici. Toutes ces petites choses que je remarque au quotidien, j’essayerai de les mettre en question ici. Je vous parlerais de culture berlinoise, de bouquins, de films, de la langue allemande, de bars, de glaciers, de strandbars…bref vous en verrez de toutes les couleurs sur Berlin et la culture franco-allemande!

Posted in Parlons franco-allemand. Tagged with .